Votre ex vous fait le coup du haunting ? Voici comment réagir

Votre ex et vous avez rompu. Comme la plupart des ex, vous n’êtes pas restés amis. Vous n’êtes plus en contact… Sauf sur les réseaux sociaux ! Votre ex continue de vous « haunter », c’est-à-dire de consulter votre page Facebook ou Instagram, et de liker vos photos, vos statuts. Cela s’appelle le haunting, en référence au ghosting, la pratique cruelle consistant à rompre avec quelqu’un en disparaissant, sans explications. Le haunting est encore plus toxique et dévastateur que le ghosting car il maintient un lien de manière artificielle, vous empêchant de tourner la page après votre séparation.

haunting

Vous hanter pour vous empêcher de l’oublier

Le haunting est une pratique très sournoise parce qu’à coups de likes et d’emojis sur vos réseaux sociaux, votre ex maintient une présence numérique et digitale dans votre vie, et crée de l’ambigüité, vous empêchant de l’oublier et d’aller ainsi de l’avant. Ce n’est peut-être pas délibéré ou conscient de sa part mais cela reste nocif. Cela peut être très dangereux pour votre santé mentale si, par ailleurs, vous avez encore des sentiments pour votre ex et n’avez pas complètement fait le deuil de la relation. Vous allez vous tourmenter et vous torturer l’esprit en vous demandant ce que votre ex veut, cherche… Certaines personnes vont même lire dans ce comportement des signes d’intérêt (mon ex veut se remettre avec moi ?), là où il n’y en a pas.

Comment se libérer du haunting ?

Pour ne pas laisser votre ex garder une emprise néfaste sur vous, éliminez purement et simplement votre ex de tous vos réseaux sociaux. Ignorez votre ex, ne réagissez pas à son haunting, et surtout n’en attendez rien ! Ce sera dur à faire, mais c’est nécessaire pour tourner la page. Dans le cas contraire, vous resterez coincé(e) dans le passé, ou pire, pourriez devenir à votre tour un(e) haunter ! Ou encore, espérer quelque chose de votre ex qui risque de ne jamais venir. La plupart des haunters ne cherchent pas à mal et ne sont pas des psychopathes en puissance : ils se comportent ainsi parce qu’ils ont du mal à faire le deuil de la relation, et se raccrochent à leur passé, si rassurant quand on vit l’épreuve bouleversante d’une rupture. Le haunting aide certains à se sentir mieux et à éviter la souffrance de la séparation. Les vrais haunters, les plus dangereux, sont ceux qui le font pour nous empêcher de passer à autre chose, sans pour autant se remettre avec nous. Le haunting vous met dans une position de faiblesse car c’est la personne qui hante qui mène la danse…

Et si je veux récupérer mon ex ?

Même si votre objectif est de vous remettre avec votre ex, vous devez faire la même chose : vous débarrasser de ce « fantôme » qui vous hante ! En effet, la seule façon de récupérer son ex est de faire un silence radio, c’est-à-dire de couper tout contact avec. Ce n’est qu’après une longue période de silence radio que vous pourrez tenter de recoller les morceaux avec votre ex, mais pas avant, et surtout pas en acceptant de vous faire « haunter ». Vous devez garder un rapport de forces qui vous est favorable, où c’est vous qui menez la danse.

Conclusion : n’acceptez pas de vous faire « hanter » par un fantôme du passé ! Toutefois, si votre séparation est récente, relativisez et dites-vous que ce comportement est logique et naturel : votre ex finira sans doute par arrêter après quelque temps… Toutes les personnes qui consultent les réseaux sociaux de leur ex ne sont pas tous des haunters, surtout si c’est fait discrètement (sans liker, ni laisser de traces).

 

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Après une rupture", rejoindre la communauté et découvrir des liens et des articles inédits.

Auteur de l’article : L'auteur

Je m'appelle Lova. Je suis passionnée de psychologie et de développement personnel. Je connais de nombreuses techniques pour mieux vivre sa vie (PNL, hypnose, thérapies brèves, méditation, etc.). J'espère que ce blog vous aidera à rebondir après votre séparation !