Sylvothérapie : se promener en forêt pour aller mieux

Comment aller mieux après une séparation ? Il existe un remède simple et gratuit pour se détendre, se ressourcer et booster son énergie : le bain de forêt. Se promener dans les bois, au milieu des arbres a de telles vertus pour le bien-être qu’on parle même de sylvothérapie, la thérapie par les arbres. Nommée shinrin-yoku au Japon, la sylvothérapie est reconnue depuis 1982 comme une médecine préventive dans ce pays. Présentation.

bienfaits forêt arbres

Les bienfaits de la forêt sur la santé

Le docteur Qing Li a mené des recherches scientifiques entre 2004 et 2012 sur des personnes pratiquant le bain de forêt. Il a constaté chez ces individus :
– un système immunitaire renforcé (grâce aux phytoncides, molécules rejetées par les arbres, dont les propriétés bactéricides et fongicides ont été démontrées)
– une réduction de la pression artérielle
– une baisse du taux de glycémie
– une amélioration de la concentration et de la mémoire
– une amélioration de la santé cardio-vasculaire et métabolique.

Les bienfaits de la forêt sur le bien-être

Des recherches américaines ont montré également que marcher dans un milieu urbain favoriserait l’anxiété, contrairement à un milieu rural ou naturel. Se promener dans la forêt, c’est se reconnecter à la nature, à sa vraie nature. C’est se reconnecter à soi. C’est se retrouver face à soi-même et ses émotions et les reconnaître, plutôt que de les refouler, et cela est très bénéfique pour s’en libérer. La forêt apaise notre mental agité en ramenant notre corps et notre esprit au moment présent. On retrouve alors dans le bain de forêt les mêmes bienfaits que la méditation, la relaxation ou le yoga.

Les pratiques de la sylvothérapie

Comment pratiquer la sylvothérapie ? C’est très simple : il suffit de se promener dans la forêt, sans nécessairement avoir de but, mais en ayant tous ses sens ouverts, en portant attention à ses sensations. Une balade de deux heures au minimum est une bonne durée, mais plus le bain de forêt est long, mieux c’est (une demi-journée, plusieurs jours). La régularité de la pratique est essentielle. Il vaut mieux aller dans la forêt 30 minutes trois fois par semaine plutôt que 2 heures une fois par mois.
D’autres pratiques invitent à faire corps avec les arbres pour se ressourcer : choisir un arbre, le saluer, accoler son buste et ses jambes à son tronc, le caresser, lui faire un câlin (tree hugging), le goûter, etc. Attention toutefois si vous souhaitez enlacer un arbre, cela présente certains dangers. Des risques d’allergie sont possibles. Prenez garde à la présence d’éventuels insectes qui pourraient rendre l’expérience désagréable (nid de frelons, etc.) ou être sources de démangeaisons. En réalité, câliner un arbre n’est pas nécessaire : il s’agit plutôt d’être pleinement présent.e aux arbres et de les ressentir.

Alors, qu’est-ce qu’on attend pour aller mieux ? :-) Le bonheur est dans la forêt !

 

Crédit photo : Picography via Pixabay

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Après une rupture", rejoindre la communauté et découvrir des liens et des articles inédits.

Auteur de l’article : admin