5 erreurs à ne pas commettre lors d’une séparation

Une séparation est un moment difficile à vivre. On quitte une situation connue, on perd ses habitudes et ses repères, on doit affronter la solitude… Cela génère beaucoup de stress. Cependant, il est possible de faire en sorte que cette séparation se passe au mieux, en évitant de commettre certaines erreurs courantes qui empêchent d’aller de l’avant.

erreurs divorce

Erreur fréquente n°1 : Ne pas contrôler ses émotions négatives

Quand on se sépare, c’est qu’on a une relation tendue avec son ex-partenaire. Des sentiments négatifs se sont développés au cours du temps, aboutissant à la rupture : frustration, mal-être, rancœur, ressentiment, indifférence, mépris… Et lorsque la décision de se séparer est actée, ces sentiments négatifs sont décuplés par le rapport de forces qui se crée (notamment dans le cas d’un divorce). On se désinvestit de la relation. Plus aucun des partenaires ne fait d’efforts pour l’autre. Et c’est la porte ouverte aux tensions, aux violences verbales, colères, cris, insultes, menaces… Les émotions négatives ressenties explosent. Exprimer ses émotions négatives est important mais cela ne doit pas se faire n’importe comment et prendre la forme d’une violence. Si l’envie de vous défouler vous prend (pour vous décharger de votre mal-être), faites-le, mais pas en face de votre ex-partenaire. Il existe des manières saines et non violentes d’exprimer ses émotions négatives : taper dans un coussin, sur un punching-ball, couper du bois, déchirer des magazines, donner des coups de pied dans un ballon, crier dans une pièce vide, etc. (consultez cet article de conseils pour décharger ses colères). Lorsqu’on ne prend pas sur soi pour contrôler ses émotions négatives, on explose, l’autre surenchérit, et un cercle de négativité et de violence s’installe, qui est généralement destructeur. Entretenir ces sentiments négatifs envers son ex est une perte de temps et d’énergie qui nous emprisonne dans le passé alors qu’il s’agit de passer à autre chose. Tout le monde est perdant. L’idée est donc de ne pas se laisser dominer par ses émotions mais de les contrôler, les canaliser et les exprimer sainement. Parfois, il s’avère utile de se faire accompagner par un professionnel qui saura accueillir ces émotions difficiles.

Erreur fréquente n°2 : Une relation ambivalente avec son ex

Dans de nombreux cas, même si on a décidé de se séparer, on ne le fait pas franchement et on entretient une relation ambivalente ou ambiguë avec son ex : on cède à la tentation de coucher avec, dans l’espoir de recoller les morceaux ou juste pour se sentir moins seul, on reste amis (ce qui n’est pas mauvais en soi mais peut être une façon de ne pas se séparer vraiment et d’éviter de faire le deuil de la relation). La séparation doit être nette, quitte à redevenir amis par la suite, une fois que les tensions sont apaisées et que chacun a pu aller de l’avant. Coupez tout lien, qu’il soit affectif, sexuel, financier, matériel, etc.

Erreur fréquente n°3 : Ne pas prendre soin de soi

Une séparation est l’un des événements les plus stressants qu’on puisse vivre. C’est une épreuve, qui nous fait généralement souffrir, même quand on est à l’initiative de la rupture. Trop souvent, durant cette épreuve, on se néglige, on ne prend plus de temps pour soi. On a une mauvaise alimentation, une mauvaise hygiène de vie… Pour vivre au mieux cette période difficile, il faut au contraire prendre plus que jamais soin de soi : de son corps, de son esprit, au risque d’y laisser sa santé physique ou mentale. Même si vous déprimez (ce qui est inévitable), ne devenez pas pour autant une épave. Vous avez besoin de toutes vos ressources pour traverser cette épreuve. Concrètement : mangez bien, dormez suffisamment, faites de l’exercice, adonnez-vous à des activités agréables, faites-vous pomponner (coiffeur, esthéticienne, massages)…

Erreur fréquente n°4 : Ne pas se faire aider

Lorsqu’on se redevient célibataire, on se retrouve à faire en solo ce qu’on faisait à deux : il s’ensuit une grande fatigue car il faut tout gérer seul : ménage, enfants, courses, intendance, etc. N’attendez pas d’être au bord de l’épuisement ou du burn-out pour demander de l’aide à vos proches. Ne croyez pas que vous pourrez tout gérer seul(e). Ce n’est pas possible. Déléguez autant de tâches que vous pouvez à des proches de la famille, des amis, des voisins, des collègues. Les gens sont généralement ravis d’aider s’ils connaissent votre situation. Il n’y a pas de honte à demander du soutien. C’est même vital. N’ayez pas non plus honte de vous faire aider sur le plan émotionnel : entourez-vous d’une personne bienveillante et non-jugeante qui vous soutiendra quand vous craquerez (ce qui ne manquera pas d’arriver).

Erreur fréquente n°5 : Ne pas protéger ses enfants

Si vous avez eu un ou des enfants avec votre ex-partenaire, il est de votre devoir de les protéger : ils ne doivent pas être victimes de votre séparation. Vous pouvez vous séparer de votre ex de manière responsable afin que votre ou vos enfants ne pâtissent pas de cette crise. Cela veut dire que :
– vous devez éviter de vous disputer avec votre ex devant vos enfants (c’est une forme de violence qu’on leur inflige)
– vous devez éviter toute forme de violence (physique, verbale comme les cris, les critiques), y compris vis-à-vis de votre ex
– vous devez respecter votre ex en tant que parent et ne pas le ou la dénigrer devant votre enfant qui a le droit de l’aimer tout autant que vous (ne lui demandez pas de choisir ou de vous préférer)
– vous devez fournir à vos enfants un cadre de vie stable et sécurisant, avec des habitudes et des repères (évitez les changements d’école, de domicile, de rythme, etc.)
– vous devez leur montrer que vous les aimez toujours et inconditionnellement, malgré la séparation, et qu’ils n’en sont pas responsables.

En évitant de tomber dans ces écueils, vous mettez toutes les chances de votre côté pour traverser au mieux cette épreuve et rebondir plus rapidement. Dites-vous que même si c’est difficile, cette séparation est ce dont vous avez besoin pour démarrer une autre vie sur de meilleures bases.

 

Partager l'article :

Vous avez aimé cet article ? Cliquez sur "J'aime" pour devenir fan de la page Facebook de "Après une rupture", rejoindre la communauté et découvrir des liens et des articles inédits.

Auteur de l’article : L'auteur

Je m'appelle Lova. Je suis passionnée de psychologie et de développement personnel. Je connais de nombreuses techniques pour mieux vivre sa vie (PNL, hypnose, thérapies brèves, méditation, etc.). J'espère que ce blog vous aidera à rebondir après votre séparation !